Vous désirez apprendre ou permettre à votre enfant d’apprendre une langue seconde? Vous n’avez pas l’occasion d’être en contact avec des gens qui parlent la langue souhaitée? Sachez qu’il est tout de même possible de découvrir une langue autre que la sienne sans être dans un endroit où on parle cette langue.

Je vous présente cet article non pas comme spécialiste, mais bien en tant que maman dont les enfants ont très bien compris l’anglais vers 4 ans et ont débuté à dire des mots ou répéter des phrases dans cette langue peut-être 6 mois plus tard d’eux-même sans que je ne les encourage à le faire. Nous avons, mon conjoint et moi, voulu miser d’abord sur l’apprentissage du français et de ses particularités tout en les émergeant dans un monde où il y a différents accents et langues pour familiariser leur oreille aux différents sons pouvant être parlés.

Comment nous les avons amenés à apprendre librement par eux-mêmes?

apprendre langue seconde

La solution: le vidéo

Le visionnement de documents vidéo permet à l’apprenant de se mettre en contexte d’immersion. En écoutant le vidéo dans une langue seconde, tierce, etc., il lui sera possible de comprendre le contexte à l’aide des signes non-verbaux. Ainsi, au fur et à mesure de ses écoutes, il sera possible d’associer une définition aux mots entendus dans différents contextes et de la valider au fil de son expérience.

La venue d’Internet dans nos vies a permis de faciliter l’accès à l’information. Il est maintenant possible d’écouter des vidéos dans un grand éventail de langues. Que ce soit sur YouTube, Vimeo, Netflix, pour ne nommer que ceux-ci, il n’est pas rare de pouvoir bénéficier de traduction audio et/ou écrite lors du visionnement de vidéos de toutes sortes: documentaire, film, épisode de série télévision, court métrage…

manette

Mon petit préféré en milieu familial: Netflix KIDS

Parce qu’il permet aux enfants de naviguer en toute “sécurité”, Netflix est pour moi un incontournable. Les épisodes, films et documentaires présentés dans leur section KIDS sont préalablement choisis afin de s’assurer qu’ils respectent certains critères d’écoute. Il est certain qu’une supervision parentale est nécessaire afin de s’assurer que le choix de l’enfant est approprié selon son âge et vos valeurs familiales (il y a tout de même des émissions qui s’adressent aux plus vieux qui sont dans la section Kids), mais il n’en reste pas moins qu’une sélection de base a déjà été effecutée.

Devrais-je parler à mon enfant dans une langue seconde?

Personnellement, je ne le fais que lorsque nos enfants initient la discussion en anglais, et parfois je réponds en français! Pourquoi? Parce que je veux m’assurer qu’ils développent leur propre accent basé sur leur écoute de gens ayant l’anglais comme langue maternelle. Je corrige la formulation de leur phrase, les aide pour les mots qu’ils ne connaissent pas ou encore les invite à n’utiliser qu’une langue lorsqu’ils s’expriment afin de les amener à parfaite leurs connaissances et les préparer à utiliser cette langue en compagnie de gens qui me parlent que cette langue.

Pour les parents ayant des langues maternelles différentes, il m’a été conseillé par une orthophoniste jadis que chaque parent parle la même langue à son enfant afin qu’il puisse associer une langue à son parent et se bâtir ses schèmes mentaux plus facilement. De plus, je considère que c’est un leg extrêmement riche que de parler dans sa langue maternelle à son enfant pour le familiariser avec sa culture et, du coup, l’aider à se construire sa propre identité.

Pour aller plus loin

Il existe une grande variété de TED talks au sujet de l’apprentissage d’une deuxième langue. L’important pour nous a été de suivre les prédispositions naturelles de nos enfants. Nous nous sommes assurés qu’ils aient une base solide dans notre langue maternelle avant d’en introduire une seconde en ce qui concerne l’expression à oral et ensuite travailler l’écrit. En tant que parent ou éducateur, vous êtes bien placé pour voir à quel niveau l’enfant est et de remarquer l’étape vers laquelle il se dirige. Souvent l’intuition est un très bon allié pour nous aider!